Logo du site

France Pulvé adopte une démarche de co-conception avec les agriculteurs

Le leader français de la pulvérisation mutualise ses compétences au sein d’un pôle unique de recherche, innovation et développement, pour toutes ses marques. Une approche plurielle pour répondre, en particulier, aux besoins des agriculteurs et au défi climatique.

Qui n’a pas rêvé de bénéficier d’une équipe « atelier » à la maison pour concevoir et ajuster ses propres machines selon ses usages, ses productions, ses surfaces, ses conditions et son environnement de travail, ainsi que ses impacts sur le climat et sur la biodiversité ?

France Pulvé anticipe et répond de manière transversale à toutes ces problématiques avec, non pas une seule équipe, mais plusieurs cordées. En effet, la fédération qui rassemble toutes les marques françaises de pulvérisation du groupe Exel industries (Evrard, Berthoud, Tecnoma, Martrot, Nicolas, Agrifac, CMC et Hardi) réinvente sa façon d’innover en mobilisant ses ressources au sein d’un même pôle R-I-D (Recherche, innovation et développement).

« L’usage prescrit la machine »

Cette approche collégiale tire sa force dans sa volonté d’impliquer tôt l’exploitant agricole dans une démarche de co-conception. « Chez France Pulvé, l’usage prescrit la machine et pas l’inverse, explique son directeur R-I-D et stratégie produit, Frédéric Lamarche. Autrement dit, l’innovation débute sur l’exploitation. L’équipe prend le temps de discuter avec les agriculteurs de leurs besoins, avant d’entamer une phase de pré-conception. Plusieurs solutions sont par la suite soumises et testées. En résumé, on ne pousse pas une technologie pour innover à tout prix, mais nous nous mettons au service de l’utilisateur. » Les solutions s’enrichissent ainsi de manière itérative jusqu’à obtenir l’offre la plus adaptée.

Une solution face au défi climatique

Mais la solution de terrain la plus opportune trouve aussi ses limites dans des contextes normatif et sociétal toujours plus exigeants, en particulier en matière de réduction des pesticides. Là aussi, la pulvérisation évolue et s’adapte pour y répondre. « Elle apporte même, en réalité, une réponse majeure à ces préoccupations. Quel que soit le produit utilisé, il est rendu plus efficace. Prenons par exemple Sniper, poursuit Frédéric Lamarche, cette technologie, proposée par Berthoud et disponible sur les gammes Raptor, Vantage et Alto, permet une optimisation des IFT (indices de fréquence de traitements phytosanitaires) de 45 à 85 %. Ce résultat est rendu possible grâce à une solution de pulvérisation ultra-localisée. » Commercialisée depuis un an, cette technologie est, en effet, capable de cibler la plante à traiter parmi d’autres, ainsi que de déterminer la quantité de produit à apporter. Sniper distingue également, au sein d’une même espèce, le végétal qui nécessite d’être soigné. Issue d’une démarche de co-conception, la technologie a été testée pendant trois ans auprès d’agriculteurs.

La force d’une équipe

Chaque jour, le pôle R-I-D de France Pulvé, qui compte une centaine de personnes, est soumis à ce type de défis auxquels « seul un esprit et une cohésion d’équipe, au service de tous les agriculteurs, est en mesure répondre », souligne Frédéric Lamarche.

« Aucun autre domaine industriel ne fait face àun environnement aussi complexe que l’agriculture, avec parfois des contraintes contradictoires, poursuit-il. Nourrir, protéger la planète… C’est ce qui fait aussi le poids et la force de notre métier : rendre compatible ce qui parait souvent inconciliable. »

Évènements en rapport

Pulvérisation : les clés de la réussite

Le 05 avril à 14h45

Visualisez le replay de la table ronde FRANCE PULVÉ !

Je visualise le replay
Entreprises en rapport
Logo FRANCE PULVE
FRANCE PULVÉ
Articles en rapport
rencontres-materielagricole.fr, 2022